Suivez-nous sur

Meusinvest et BPI font entrer la Grand Poste dans une nouvelle ère numérique

Avec la rénovation de la Grand Poste, la volonté de Meusinvest et de BPI (présent dans le projet depuis 2011) est de faire de ce lieu emblématique, un incubateur à dimension internationale (plusieurs partenariats sont en cours d’élaboration) pour qu’il devienne un véritable totem de la nouvelle ère numérique en plein coeur de Liège. 

La première étape débutera ce mercredi 29 mars avec l’enlèvement complet de la dalle de la salle des guichets et la transformation des sous-sols (occupés actuellement par de multiples caves) en un vaste espace ouvert. D’ici la fin du mois d’avril, le bâtiment aura ainsi déjà été transformé de manière plus que significative. Un premier pas important vers une renaissance. 

Une fois la Grand Poste rénovée, ce sont plus de 8.000 mètres carrés qui seront mis à la disposition de tout un écosystème créatif et innovant. On y trouvera des salles multimédias, des salles de réunion de tous types et de toutes tailles, un espace de coworking ultra-contemporain destiné aux sociétés appréciant ce mode de travail collaboratif en pleine expansion mais aussi un espace agora, un marché couvert en circuit court ou encore une micro-brasserie. 

La Grand Poste va donc devenir un véritable lieu de vie, une véritable ruche où collaborent, échangent, travaillent et co-créent les utilisateurs des différents espaces afin de créer de la valeur, de développer de nouvelles activités économiques et de permettre le développement d'une nouvelle génération d'entreprises au coeur de la ville. 

Pour Gaëtan Servais, Directeur général de Meusinvest, « notre objectif est de poursuivre le développement, à la Grand Poste, du quartier numérique et du district créatif qui a été créé place Saint-Etienne avec l’installation de LeanSquare, d’idcampus, du Relab-fablab et de Plug-R le hub créatif de Liège. » 

Du côté de BPI, Jacques Lefèvre, CEO, affirme : « c’est une grande fierté de contribuer ainsi au développement de la ville de Liège et notre positionnement d’investir dans des projets innovants en milieu urbain est encore une fois démontré. Intégrer le projet dans son tissu urbain et veiller à la qualité du bâti restent pour nous une priorité » 

Le timing prévu pour ces travaux est une durée de deux ans. Mais, en fonction du phasage des travaux, la volonté est de pouvoir déjà occuper le rez-de-chaussée du bâtiment dans le courant de l’année 2018.