Suivez-nous sur

LeanSquare grandit

Des moyens accrus sont dégagés pour LeanSquare. Une extension géographique est au programme pour capter l’émulation.

Lancé en 2014 en tant que « fonds de fonds » de l’invest liégeois Meusinvest, LeanSquare se profile comme un accélérateur pour start-up (innovantes mais pas forcément technologiques), à travers la mise à disposition de capitaux d’amorçage autant que d’un accompagnement personnalisé. Et, pour une fois, le cordonnier est bien chaussé puisqu’il donne lui-même un bel exemple d’accélération en ce début d’année.

Il y a quelques jours, LeanSquare recrutait comme « coach de luxe » le « serial entrepreneur » José Zurstrassen (Skynet, Keytrade, etc.) qui, du coup, a abandonné ses fonctions exécutives sur la plateforme de crowdfunding MyMicroInvest. L’entrepreneur-investisseur, qui présidait déjà le conseil d’administration de LeanSquare, y jouera un rôle de développement stratégique en Belgique comme à l’étranger.

Ayant démarré avec quelque 600.000 euros injectés par Meusinvest, Leansquare peut désormais s’appuyer sur une manne de près de 6 millions d’euros, qui a de quoi faire saliver d’autres structures d’accompagnement en Wallonie : le capital social va tout prochainement atteindre 2,5 millions d’euros suite à l’arrivée comme actionnaires des entreprises liégeoises NRB, NSI et Nethys, mais aussi du fonds wallon Wing (dédié au numérique) et de l’invest brabançonne Nivelinvest.

Chacun a amené 200.000 euros. Des discussions sont bien avancées avec BNP Paribas Fortis.

S’y ajoutent deux tranches de 3 millions octroyées par le gouvernement wallon dans le cadre de son programme Digital Wallonia, l’une il y a un an et l’autre en ce début d’année. De quoi mettre du beurre dans les épinards.

Sous la houlette de son directeur Ben Piquard, la structure vient d’engager 10 coachs (indépendants).

Elle s’étend à Bruxelles et au Brabant wallon (lire ci-contre) et vise une vraie carrure internationale. Son ambitieux projet de rénovation pour la Grand Poste à Liège, révélé mi-décembre, s’inscrit dans cette nouvelle dimension. Une interview croisée avec Gaëtan Servais, directeur général de Meusinvest, et José Zurstrassen, « business developer » de Leansquare, s’imposait.

Lire la suite dans Le Soir de ce 16 janvier