Suivez-nous sur

ASIT biotech soutenue par la Wallonie

ASIT biotech, société participée de Meusinvest vient d’annoncer avoir reçu un financement de 6 millions d’euros du Vice-Président du Gouvernement et Ministre de l'Economie et de la Recherche, M. Jean-Claude Marcourt.

Ce financement non-dilutif sous forme d’avances récupérables permettra à la société de financer un programme de développement ambitieux pour le développement de nouveaux produits candidats pour lutter contre les principales allergies alimentaires causées par la cacahuète, le lait de vache et le blanc d’œuf.

Ces produits candidats basés sur la plateforme ASIT+™ seront développés en collaboration avec le Dr Shamji, Maître de conférences en immunologie et allergologie, et responsable du groupe de recherche Immunomodulation et Tolérance de l’Imperial College de Londres.

Jean Claude Marcourt, Vice-Président du Gouvernement, Ministre de l'Economie et de la Recherche commente : « La Wallonie est devenue un centre de référence mondial dans le secteur des sciences du vivant. L’ambitieux programme de recherche d’ASIT biotech nous démontre, une fois encore, la capacité des entreprises wallonnes à se profiler comme étant de véritables leaders dans des domaines de pointe. » Et le Ministre d’ajouter : « La Wallonie soutient les entreprises qui innovent, créant ainsi de nouvelles dynamiques économiques et générant des emplois. Au-delà de ces retombées économiques positives, je tiens à saluer les efforts d’ASIT biotech dans leur volonté constante d’améliorer les soins de santé et in fine le confort de vie des patients. »

Thierry Legon, administrateur délégué (CEO) d’ASIT biotech, commente : « Je tiens à remercier personnellement Monsieur le Ministre Jean-Claude Marcourt pour sa confiance dans notre société et pour l’intérêt qu’il porte à l’innovation médicale. Grâce à ce financement, nous allons pouvoir intensifier nos  collaborations avec des centres de recherche de renommée mondiale avec pour ambition, la mise au point de nouvelles immunothérapies pour les principales allergies alimentaires pour lesquelles il n’existe actuellement aucun traitement médical. »