Suivez-nous sur

Cerhum voit la vie en 3D

Enfant, Grégory Nolens rêvait de « réparer les gens ».  Un vœu qu’il a désormais exaucé, non pas en devenant chirurgien mais en créant la société Cerhum.

Implantée au sein du Liege Science Park, cette entreprise fondée en 2015 est spécialisée dans la fabrication d’implants médicaux par impression 3D. « Ces derniers sont réalisés à partir de céramique dite technique », souligne Grégory Nolens. « Comparativement au métal ou au plastique, cette matière affiche de nombreux avantages pour le monde médical. Tout d’abord, les os du corps humain sont faits de céramique. Par conséquent, la céramique, même de synthèse, affiche une biocompatibilité sans pareille. Le dispositif implanté n’étant pas perçu comme un corps étranger, aucun phénomène de rejet n’est constaté.  Ensuite, outre le fait qu’elle peut remplacer des parties osseuses, la céramique imprimée en 3D participe à la régénération des os en favorisant la croissance des tissus. L’os peut y pousser et s’y fixer. Notons encore que ce type d’implants diminue le nombre et la durée des interventions, réduit le risque d’hémorragie et permet au patient de gagner en confort.»

Quatre disciplines médicales

Si l’impression 3D constitue une véritable révolution dans le champ de la médecine, certaines disciplines sont plus à maturité que d’autres pour accueillir cette nouvelle technologie. « Nous sommes actifs dans le domaine maxillo-facial (implants dentaires, comblements osseux) ainsi que dans celui de la chirurgie réparatrice (reconstruction du nez, des contours du visage…). Nous réfléchissons avec le secteur de la neurochirurgie et de l’oncologie sur des implants pour combler des cavités et pertes osseuses. Enfin, nous réalisons pour le secteur de l’orthopédie des implants intervertébraux pour des patients souffrant d’arthrose, d’obésité ou ayant subi un accident.»

Lire la suite dans le CCIMag en cliquant ici