Suivez-nous sur

KitoZyme affiche ses ambitions internationales

L’année 2014 s’est terminée en beauté pour KitoZyme. «Les chiffres complets seront disponibles dans quelques semaines mais nous savons d’ores et déjà que l’année 2014 aura permis d’enregistrer une forte croissance des ventes de la société dans ses principaux segments d’activité. L’expansion commerciale s’est activement poursuivie tant en Europe qu’en Asie. C’est, en particulier, grâce à nos solutions innovantes de traitement de l’obésité et du surpoids que nous atteignons ces bons résultats », a commenté François Blondel, CEO et Administrateur délégué.

En confirmation de cette belle évolution, la société a en fin d’année remporté, dans sa catégorie (Technology – MedTech), le prix « DELOITTE – Fast 50 », récompensant parmi plusieurs centaines d’entreprises belges celle qui a connu la plus forte croissance.

2015 s’annonce riche en nouveautés 

En 2015, la société, spin-off de l’université de Liège, élargira sa gamme de produits avec la mise sur le marché prévue de trois nouveaux compléments alimentaires et/ou dispositifs médicaux pour lesquels elle a d’ores et déjà reçu les approbations des différentes autorités règlementaires aux Etats-Unis ou en Europe. Ces produits sont destinés aux segments de la santé digestive (KiOfiber), de la gestion du poids (KiOslim Double Action) et de la santé cardiovasculaire (KiOcardio).

Sur le plan commercial, KitoZyme poursuivra son expansion géographique en dehors de l’Europe. Elle enregistrera notamment ses premières ventes dans plusieurs pays du Golfe (Koweït, Qatar et  Emirats Arabes Unis) en commercialisant pour la première fois des produits sous sa marque propre, dans le segment de la gestion du poids. La taille de ce marché potentiel pour l’entreprise excède 15 millions de personnes. Afin de soutenir cet important développement stratégique, l’entreprise participera notamment à la mission princière au Qatar prévue en mars de cette année. 

Sur base d’une étude récente et des derniers chiffres publiés par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), le Proche et Moyen-Orient sont particulièrement touchés par les problèmes liés au surpoids. Plus d’un tiers des habitants sont concernés. Ceci est principalement dû à une nutrition riche en énergie par volume, un manque d’aliments végétaux et un manque d’exercices physiques lié aux conditions climatiques difficiles (températures élevées).

www.kitozyme.com