Suivez-nous sur

Eric Domb remercie les invests wallons!

A la question: "La crise a-t-elle refroidi les banquiers?", Eric Dom répond:

"Ce qui était difficile à l'époque, c'était de trouver des investisseurs privés. Ca l'est toujours aujourd'hui. Je pense que ce qui a changé positivement, c'est que les invests, donc l'argent public que l'on met dans le capital des entreprises qui démarrent, n'a jamais été aussi abondant qu'aujourd'hui. Et donc dans une certaine mesure, heureusement que les invests compensent la frilosité des investisseurs privés et la trouille, qui n'a pas diminué, des banques, évidemment"

Ecouter le podcast de L'invité de Matin Première ici