Suivez-nous sur

BCI Pharma se relocalise à Liège

Créée par un chercheur belge, Dominique Surleraux, dans la région de Montpellier en France en 2013, BCI Pharma a mis au point une plateforme identifiant des thérapies ciblées (peu d’effets secondaires). Dans son collimateur: certaines formes de cancer, d’une part, et diverses neuropathies et inflammations, d’autre part. Son équipe de laborantins a déjà enregistré quelques résultats probants: un potentiel qui demande encore à être validé. À noter que "BCI" est un acronyme pour: "Born to Cure and Innovate".

Si BCI Pharma met le cap sur la Belgique, c’est entre autres pour poursuivre le développement de ses molécules dans un environnement favorable, qui inclut le CHU de Liège. C’est aussi pour ajouter une plateforme de biologie à sa plateforme chimique, et pour bénéficier de l’écosystème wallon mis en place dans le secteur. Son arrivée sous nos latitudes s’accompagne d’une levée de fonds, à hauteur de 2 millions.

La nouvelle compagnie de droit belge se voit dotée d’un capital d’un peu plus de 7 millions d’euros. Cinq millions représentent la valeur des actions de la société française BCI Pharma, qu’apportent à la nouvelle structure ses actionnaires fondateurs, Dominique Surleraux et Elisabeth Picou. Les deux autres millions sont des fonds en cash que la biotech a récoltés auprès d’un panel d’investisseurs, parmi lesquels figurent l’invest public liégeois Meusinvest, Midelco, un holding apparenté à la famille Vlerick, Hervé de Radiguès, serial entrepreneur qu’on a déjà vu à l’œuvre à Berginvest, Nanocyl ou Bioxodes, ainsi que TheClubDeal, qui connecte des entrepreneurs et des investisseurs et co-investit dans les PME participées.

La suite de l'article de L'Echo ici