Suivez-nous sur

On y a cru, on y croit encore!

Elle est là, l’évidence. Nulle part ailleurs.

Tout le monde s’accorde en effet à dire que le projet de Liège 2017 a permis à la Ville et plus globalement à l’ensemble des acteurs politiques, au monde socio-économique, académique, culturel… de se réunir autour d’un projet qui au fil du temps est devenu un des éléments moteur de la relance et du redéploiement de la région liégeoise.

La question qui se pose est donc celle-ci : comment allons-nous capitaliser au départ de cette dynamique? Comment faire en sorte que le mouvement se poursuive? Comment éviter que la déception, légitime, se transforme en frein pour la relance et la poursuite d’un projet excessivement structurant pour Liège?

La réponse est claire.

Il faut profiter de l’exceptionnelle expérience de cette candidature pour poursuivre la stratégie de reconversion économique et urbaine de la région liégeoise. En continuant d’intégrer dans la réflexion les thématiques de l’exposition. Parce que ces thématiques correspondent de manière évidente aux grands enjeux auxquels les grandes métropoles de demain - Liège en est une – devront faire face : le transport, la mobilité les soins de santé, la culture, l'éducation, mais également l'environnement et le développement durable.

Des engagements ont été répétés et viennent d'être confirmés. Le quartier de Coronmeuse sera développé et la ville aura son tram. La réflexion autour de redéploiement de Liège ne doit pas s’arrêter à ces deux dossiers. Elle doit être plus globale.

En effet, depuis une dizaine d’années, Liège a mis en place une stratégie de reconversion ambitieuse soutenue et défendue sur base d’un large consensus (autorités publiques, entreprises, l'université, écoles supérieures, monde culturel,…). Liège s’est considérablement transformé pour générer une économie de services centrée sur des pôles d’excellence. Un économie centrée aussi, et surtout, sur un tissu de PME qui ont bien évidemment un rôle central à jouer dans ce cadre.

La fin de la grande aventure de Liège 2017 ne doit pas sonner le glas de cette politique de grands projets structurants dont l’économie liégeoise a besoin pour poursuivre son redéploiement. Dont les PME liégeoises ont besoin pour grandir et se renforcer. Plus encore aujourd’hui étant donné le cadre conjoncturel que nous subissons tous depuis 2008.

Meusinvest, c’est, aujourd’hui, un réseau de 235 sociétés liégeoises. C’est un outil au service de toutes les PME qui souhaitent investir et se développer. Mais notre mission ne se limite pas à cela : nous les accompagnons, les aidons à croître et à développer de nouveaux projets. Nous les soutenons également dans leur volonté de s’impliquer dans les projets de développement de leur région.

C’est pour cela que Meusinvest est présent au GRE, à l’UWEL ou encore dans le monde académique (ULg – HEC-ULg). Pour être davantage qu’un simple partenaire financier des PME.

A l’évidence, dans un moment où la conjoncture économique est toujours très difficile, les PME liégeoises ont besoin, plus que jamais, de grands projets fédérateurs dans lequel elles puissent s’inscrire et se développer.

C’est la raison pour laquelle Meusinvest a cru à l’élan de Liège 2017.

C’est la raison pour laquelle Meusinvest y croit encore.